Des conséquences négatives pour tous les Vincennois

EN QUELQUES MOTS

Les emplacements réservés seront saisis par la commune (par expropriation ou vente à "l'amiable"), détruits et de grands immeubles seront bâtis à leur place.

 

Cela a des impacts significatifs sur la vie de tous les Vincennois :

  • une sur-densification inutile et asphyxiante de la ville qui est déjà la deuxième ville la plus dense de France avec ses impacts évidents sur les infrastructures publiques.

  • suppression de nombreux petits jardins cœurs de verdure et de calme dans la ville, et qui apportent de la luminosité et de l'oxygène aux habitations avoisinantes.

  • accentuation du déséquilibre de la localisation des logements sociaux.

  • des immeubles neufs qui mettent en péril la richesse architecturale de la ville.

NOUS SOMMES TOUS CONCERNÉS 

CONSEQUENCE N°1 : SUR-DENSIFICATION

Vincennes est la deuxième ville la plus dense de France. 

Prendre de petites propriétés pour y ériger de grands immeubles ne contribuera qu'à asphyxier cette ville déjà très dense.

Par ailleurs, certaines zones "pavillonnaires" étant protégées par la commune, la densification se concentre sur des zones déjà très denses en éliminant ce que les responsables de l'urbanisme appellent avec dédain des "dents creuses".

Certains problèmes liés à cette sur-densification vont voir le jour :

  • problèmes de places en crèches,

  • augmentation du nombre d'élèves dans les établissements scolaires,

  • problèmes de circulation en ville,

  • difficultés pour se garer à Vincennes,

  • saturation des transports en commun (RER A, Ligne 1 du métro).

CONSEQUENCE N°2 : DEGRADATION DU CADRE DE VIE

Les emplacements réservés par la commune de Vincennes correspondent à de petites propriétés, participant activement au cadre de vie agréable de "Vincennes village".

 

Ces propriétés sont réservées pour créer du logement social et seraient détruites au profit de grands immeubles. 

Des îlots verts ou "jardins" vont être perdus au cours de ces opérations et toute la ville en subira les conséquences.

Les immeubles mitoyens subiront également des perte de vues, de lumière et d'oxygène et des vis-à-vis importants

CONSEQUENCE N°3 : DÉSÉQUILIBRE DES LOGEMENTS SOCIAUX SUR LE TERRITOIRE

La ville de Vincennes explique vouloir répartir les logements sur le territoire afin de favoriser la diversité sociale.

Cependant, la commune maintient une politique de concentration des logements sociaux dans les quartiers République, Saint Louis et Diderot et, au sein de ces quartiers, dans certains îlots.

CONSEQUENCE N°4 : DESTRUCTION DE LA RICHESSE ARCHITECTURALE 

La diversification du bâti, comme richesse architecturale est mise en péril. Les projets de constructions sont en désaccord complet avec les documents d’urbanisme en vigueur.