LES ACTUALITÉS

Pour accéder à l'historique (Avant 2020) cliquer ici

Voir aussi la page des expropriations en cours

cinema vincennes.jpg

Octobre 2022 : Enquête publique DUP - projet hôtel de luxe / cinéma / logements sociaux avenue de Paris / rue de Montreuil

URGENT : Enquête publique du 3 octobre au 4 novembre 2022 (ici)

Une nouvelle enquête publique va s’ouvrir suite à l’annulation par les juges du 1er projet des élus de Vincennes. C’est la dernière consultation publique pour ce projet.

 

Exprimez-vous contre le projet de la mairie, en écrivant en ligne ou à la mairie dans le bâtiment dit « Cœur-de-ville » au 98 rue de Fontenay à Vincennes, ouvert du lundi au samedi de 8h30 à 18h00.

 

En ces temps de crise budgétaire aiguë, le projet d’exproprier des Vincennois et de dépenser des dizaines de millions d’euros d’argent public paraît encore plus injustifié : les changements de mœurs se sont accélérés et consolidés avec l’épidémie - les voyages d’affaires et la fréquentation des cinémas ont très fortement diminué. Il y a déjà un cinéma et plein d’hôtels à Vincennes. Et les logements sociaux pourraient être faits ailleurs sans avoir à exproprier.

 

Malgré la condamnation de son projet illégal en justice (en référé puis au fond), la commune s’acharne à toutes forces néanmoins et essaye d’imposer son projet coûteux et irréaliste par un harcèlement rarement vu :

 

· Vincennes a maintenu son premier projet en faisant appel du jugement d’annulation du 17 novembre 2020 (elle a finalement retiré son appel, faisant perdre du temps aux juges saisis et nuisant aux propriétaires victimes de ses agissements)

· Début 2019, elle a lancé une 2ème procédure d’expropriation en parallèle de la 1ère, avec un projet différent, qui ne cesse d’être modifié depuis. La dernière mouture sera révélée ce lundi 3 octobre.

 

Ayant mené plusieurs projets différents de front, la commune rend de fait impossible de connaître ses véritables intentions et s’il existe une réelle utilité publique à son projet. Ce qui est sûr en revanche est qu’elle cherche à user les Vincennois et les expropriés opposés a ce projet flou et coûteux, comptant que la mobilisation s’épuise. Les Vincennois visés ont dû défendre non pas à une, mais deux procédures d’expropriation en même temps, un fait rare et choquant.

 

Il est également important de continuer à signer et faire signer la nouvelle pétition.

photo conc PLU.png

Novembre 2021 : Avis de concertation sur la mise en compatibilité du PLU

URGENT : concertation préalable en cours jusqu’au 14 nov (ici), exprimez-vous contre le projet de la mairie, en ligne ou à la mairie dans le bâtiment dit « Cœur-de-ville » au 98 rue de Fontenay à Vincennes, ouvert du lundi au samedi de 8h30 à 18h00.

Une nouvelle concertation préalable est en cours suite à l’avis de l’autorité environnementale, saisie grâce aux recours en justice. Alors que son projet remonte au printemps 2016, ce n’est que maintenant que, contrainte et forcée, la Ville suit les règles applicables et semblerait se préoccuper des impacts de son projet sur la santé humaine et l’environnement.

A la suite de la condamnation de son projet illégal en justice (en référé puis au fond), la commune s’acharne à toutes forces néanmoins et essaye d’imposer son projet d’hôtel de luxe coûteux et irréaliste par un harcèlement rarement vu :

 

·     Vincennes a maintenu son premier projet en faisant appel du jugement d’annulation du 17 novembre 2020

·     Début 2019, elle a lancé une 2ème procédure d’expropriation en parallèle de la 1ère, avec un projet différent, qui ne cesse d’être modifié depuis

 

Ayant mené plusieurs projets différents de front, la commune rend de fait impossible de connaître ses véritables intentions et s’il existe une réelle utilité publique à son projet. Ce qui est sûr en revanche est qu’elle cherche à user les Vincennois et les expropriés opposés a ce projet flou et coûteux, comptant que la mobilisation s’épuise. Les Vincennois visés ont dû défendre non pas à une, mais deux procédures d’expropriation en même temps, un fait rare et choquant.

 

Il est également important de continuer à faire signer la nouvelle pétition.

maire immo.png

Avril 2021 : un conseil de territoire (EPT10) vient de se tenir sur le projet de l’hôtel de luxe et du cinéma avenue de Paris, on y découvre un nouveau projet

L’intervention du seul élu d’opposition permis à l’EPT, Monsieur Quentin Bernier-Gravat (liste "Vincennes Respire" - écologiste), fut balayée d’un revers de manche par Mme le Maire alors pourtant qu’il demandait diverses précisions importantes sur cette nouvelle version du projet très différente, une nouvelle concertation préalable des Vincennois ainsi que le report de la délibération en conséquence. Tout s’est passé en quelques minutes seulement, comme les votes précédents. Surprenant au vu des enjeux humains, environnementaux et financiers.

 

Le projet a par ailleurs déjà été condamné en justice à deux reprises (d’abord suspendu en référé, puis annulé). Appel a toutefois été fait du jugement d’annulation. L’équipe dirigeant Vincennes conduit donc de front plusieurs projets différents sur ces parcelles, alors que des expropriations doivent être justifiées avec la plus grande rigueur.

 

Bref, la mairie veut s'emparer des lieux, on le comprend bien, mais pour quoi faire ….. Mystère 

 

Au passage, les Vincennois peuvent aussi s’interroger sur le coût de toutes ces expropriations et toutes ces études et procédures mal ficelées, financées par leurs impôts.

 

(Ci-dessous un lien vers le débat lors de la séance - à partir de 35’37”)